Aller au contenu. | Aller à la navigation

  • Banner.jpg

  • slider-01.jpg

  • Banner2.jpg

Vous êtes ici : Accueil Tourisme Visiter Comblain À voir absolument Sites phares du patrimoine Le Canal de Poulseur

Le Canal de Poulseur

poulseur.jpg

Le Canal de Poulseur est l'un des derniers vestiges du Canal de l’Ourthe. Aujourd’hui, cet élément de notre patrimoine industriel fait l’objet d’une mise en valeur historique, écologique et touristique le long du RAVeL n°5 qui emprunte l’ancien chemin de halage (entre Poulseur et Chanxhe).

Le premier projet de 1825 prévoyait la canalisation de l’Ourthe pour  joindre la Moselle par la vallée de la Sûre.

En 1845, un nouveau projet, porté par « la Grande Compagnie du Luxembourg » , prévoit de n’exécuter que le tronçon Liège-Laroche, et les travaux furent à maintes reprises interrompus. Quand, en 1863, cette compagnie rachète la concession du chemin de fer dans la vallée de l’Ourthe, elle remet à l’Etat cette partie de la rivière.

En 1873, l’Etat rachète la concession du canal existant ainsi que celle du chemin de fer.

En raison de la concurrence de ce dernier, le canal est déclassé en 1917 et son exploitation abandonnée entre Tilff et Comblain. 

Les marchandises transportées sur le canal:

Le canal permettait principalement le transport vers Liège de matériaux locaux : la pierre ainsi que le minerai de fer exploité dans les minières de fer de  Comblain-au-Pont jusqu’à la fin du siècle passé. Vers Liège, on transportait encore du blé, de l’avoine, de la chaux et de la pierre.

En remontant le canal, les bateaux transportaient du charbon, du cuir, du vin, de l’alcool, des engrais et des denrées coloniales.

Ce tronçon de canal est l’un des mieux conservés du canal d’origine. Il a été aménagé en espace de loisirs : RAVEL, panneaux didactiques, coins pour pêcheurs et amoureux de la rivière,…

Les maisons éclusières n° 15 et 16 ont conservé le modèle  traditionnel des maisons éclusières : maison de trois travées sur deux niveaux, trois fenêtres à l’étage, deux fenêtres encadrant la porte au rez-de-chaussée.

 

 

Actions sur le document